Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
HomeQuestions critiquesAliments Et Boissons Interdits En Islam

Aliments Et Boissons Interdits En Islam

Tout au long de l’histoire, certains aliments et boissons ont été considérés comme haram, à la fois sur le plan religieux et culturel. En outre, les prophètes envoyés pour chaque période transmettaient aux gens, non seulement les principes de base de la croyance, mais également les ordres et les interdits liés à la vie quotidienne et donnaient l’exemple en les appliquant dans leur propre vie.

Selon la croyance islamique, Allah a interdit ce qui nuit au corps et a des effets négatifs sur l’homme, et a plutôt ordonné de manger ce qui est pur et de remercier [1]. Cependant, dans le verset 168 de la sourate Al-Baqara, Allah dit : «Ô gens ! De ce qui existe sur la terre; mangez le licite et le pur; ne suivez point les pas du Diable car il est vraiment pour vous, un ennemi déclaré. ». Ce verset informe les gens que la nourriture propre et halal est en fait un test et que le diable encouragera les gens à perdre leur test. De plus, avec l’expression « le licite et le pur » mentionnée dans le verset, il a été suggéré que les aliments et boissons consommés peuvent être des produits propres et sains, compatibles avec leur identité d’origine, c’est-à-dire génétiquement protégés.

Les aliments qui ne sont pas considérés comme appropriés à manger sont expliqués dans quatre versets du Coran [2]. Les aliments interdits mentionnés dans ces versets sont les suivants ;

  • charogne (animal mort spontanément)
  • Sang (boire le sang qui coule de la viande)
  • Cochon
  • animal abattu au nom d’autre qu’Allah

Cependant, boire de l’alcool et utiliser des plantes narcotiques sont également interdits par des versets et des hadiths [3]. Le Prophète Mohammed (PSSL) a attiré l’attention sur le fait que l’alcool et les drogues sont haram, quelle que soit leur quantité ou leur type, avec les expressions  » … tout ce qui enivre est illicite … « [4] et « Ce qui enivre en grande dose, sa petite dose est aussi illicite » [5].

Concernant les fruits de mer, la déclaration de la chasse en mer comme halal au verset 96 de la sourate Al- Maidah et les paroles du Prophète Mohammed (PSSL) « Son eau est pure et purificatrice et les créatures mortes qui y vivent sont licites » montrent que les créatures marines qui sont chassés sont également halal [6]. Imams des sectes islamiques qui jugent selon les versets et les hadiths, considéraient toutes les espèces de poissons comme halal. Cependant, il existe des divergences d’opinion concernant l’ingestion d’espèces animales telles que le crocodile, le serpent d’eau, le crabe, la grenouille, le calmar, la crevette et la moule, dont certains les considèrent comme prédatrices et nuisibles, et certains d’autres comme impures [7].

De plus, les revenus illégaux, c’est-à-dire les revenus obtenus par des moyens illégaux grâce à des travaux interdits par Allah, ne sont pas également considérés comme halal. Le Prophète Mohammed (PSSL) a souligné que la nourriture achetée avec un tel profit empêcherait l’acceptation des prières et du culte avec le hadith suivant : « un homme qui effectue un long voyage, tout ébouriffé et couvert de poussière, il lève les mains au ciel et dit : « Ô Seigneur ! Ô Seigneur ! » Tandis que son alimentation est illicite, sa boisson est illicite et il a été nourri de l’illicite. Comment celui-ci pourrait-il être exaucé ? » [8]. Selon les versets et les hadiths, alors que le cercle du halal est assez large et que les choses qui peuvent être mangées et bues sont assez importantes dans la croyance islamique, les aliments et boissons interdits sont très peu nombreux par rapport aux aliments halal. Des avantages tels que la protection de la santé ou la paix publique ont été pris en compte dans leur interdiction.


[1] Al-Baqara/172

[2] Al-Baqara /173, Al-Maidah/3, Al-Anam/145, An-Nahl/115

[3] Al-Maidah /90-91

[4] Al-Boukhari, “Al-Adab”, 80; Muslim, “Al-Ashribah”, 67-75

[5] At-Tirmidhi, “Al-Ashribah”,3

[6] Abou Daoud, “At-Taharat”, 41

[7 Les produits autres que le poisson n’étaient pas considérés comme halals par les érudits hanafites. Selon les érudits Maliki et Hanbali, les animaux marins sont en principe halals. Cependant, les animaux prédateurs tels que les crocodiles ne sont pas halals.

Dans la secte Shafi’i, en revanche, les animaux tels que les grenouilles, les crabes, les tortues et les serpents d’eau qui peuvent vivre sur terre bien qu’ils vivent à l’origine dans l’eau ne sont pas halal car ils sont malins et nuisibles. En dehors de ceux-ci, il est halal de manger des fruits de mer comme les moules, les calmars, le homard et les crevettes. (Source: https://kurul.diyanet.gov.tr/Cevap-Ara/987/yengec–istakoz–karides–kalamar–midye–kurbaga-vs–gibi-deniz-urunleri-yenir-mi-?enc=QisAbR4bAkZg1HImMxXRn5PJ8DgFEAoa2xtNuyterRk%3d) [8] Muslim, Az-Zakat 65; Voir également At-Tirmidhi, Tafsiru Al-Qur’an, 3.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here