Free Porn eşya depolama pornhub Galabetbonuslari.com Galabetadresi.com Galabetcasino.com Vipparkbahissitesi.com Vipparkcanlicasino.com Vipparkcanlislotsitesi.com Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler paper.io yohoho.io yohoho unblocked io games unblocked 1v1.lol unblocked io games unblocked google sites slope play unblocked games io games padisahbetgirisyap.com padisahbetgirisadresi.net padisahbetbahis.net padisahbetcasino.com deneme bonusu
HomeLa vie sociale dans l’IslamY a-t-il une limite à l'enrichissement en Islam ?

Y a-t-il une limite à l’enrichissement en Islam ?

Bien qu’il n’y ait pas de limite à l’enrichissement dans l’Islam, il existe des avertissements sur les moyens de devenir riche et sur ce à quoi il faut faire attention lors de l’accumulation de capital.

L’islam n’a pas fixé de limite à l’acquisition de biens. Cependant, selon la compréhension de l’économie islamique, deux conditions ont été posées aux musulmans au sein de cette illimitation. La première est que les musulmans ne doivent pas oublier que ce qu’ils possèdent leur est confié. En fait, puisque l’homme est le calife d’Allah sur terre (le représentant d’Allah sur terre), il n’a le droit de posséder des biens qu’en tant que fiduciaire. La deuxième condition est que les biens qui lui sont confiés doivent être dépensés comme le souhaite celui qui le confie – Allah -. En d’autres termes, un musulman ne doit pas ignorer les valeurs morales de l’islam, en particulier les dispositions halal et haram, la fraternité, la justice sociale et économique tout en dépensant sa fortune. De plus, ses possessions et ses biens doivent être gagnés selon les critères islamiques. Nous pouvons lister ces critères comme suit :

  1. L’honnêteté dans le commerce doit être maintenue dans tous les cas [1].
  2. Il est indispensable de payer le droit du travailleur [2].
  3. Le client ne doit pas être trompé [3].
  4. Détournement de biens d’autrui est une trahison et un vol [4].
  5. En cas d’emprunt, pour que la justice soit observée, la dette doit être écrite et il doit y avoir des témoins [5].
  6. C’est bien que la dette réponde à un besoin et soit payée à temps. Cependant, un répit devrait être accordé aux dettes des personnes en détresse [6].
  7. L’homme mérite autant qu’il a travaillé [7]. Les gains ne doivent pas être augmentés par le vol/la corruption [8].
  8. Il ne faut pas essayer de régler les choses rapidement avec des pots-de-vin [9].
  9. Il ne faut pas faire de profit en exploitant les sentiments religieux [10].
  10. Ne doit pas tricher dans la mesure et la peser [11].
  11. Les jeux de hasard/spéculations doivent être évités [12].
  12. L’intérêt ne doit pas être approché [13].
  13. L’exclusivité/stockage, qui sert à augmenter les prix, doit être évitée [14].

Ceux qui ne pensent qu’à thésauriser des biens et à tenir paresseusement leurs richesses entre leurs mains ne sont pas non plus bien accueillis dans la religion de l’Islam. Dans le Coran, ces gens sont effrayés par le verset : « Il [l’enfer] appellera celui qui tournait le dos et s’en allait, amassait et thésaurisait. » [15]. Ajoutons que s’attacher aux richesses et aux biens avec une affection excessive c’est un comportement honteux en Islam [16].

Dans la religion de l’islam, il existe de nombreux versets et hadiths qui encouragent à travailler et à gagner avec l’intention de dépenser, de donner la zakat, de faire l’aumône et de ne pas dépendre des autres. Certains d’entre eux sont ceux-ci :

« Ne convoitez pas ce qu’Allah a attribué aux uns d’entre vous plus qu’aux autres; aux hommes la part qu’ils ont acquise, et aux femmes la part qu’elles ont acquise. Demandez à Allah de Sa grâce. Car Allah, certes, est Omniscient. » [17].

« Nul n’a jamais mangé de nourriture meilleure que celle procurée par le travail de ses mains. » [18].

« Ô Allah ! Je me réfugie auprès de Toi contre l’incapacité, la paresse, la lâcheté, la sénilité et l’avarice. » [19].


[1] An-Nisa’, 29; Al-Baqara, 168.

[2] As-Shuaraa, 183.

[3] As-Shuaraa 181-183.

[4] Al-Baqara, 60.

[5] Al-Baqara, 282.

[6] Al-Baqara 280.

[7] An-Najm 39.

[8] Al-Maidah 38- 39; An-Nisa’, 29.

[9] Al-Baqara, 188.

[10] At-Tawbah, 34.

[11] Al-Mutaffifin, 1- 6.

[12] Al-Maidah, 90- 91.

[13] Al-Baqara, 275.

[14] At-Tawbah, 35.

[15] Al-Maarij, 17-18.

[16] At-Tawbah, 24.

[17] An-Nisa’, 32.

[18] Abou Dawoud, Al-Buyu (Al-Ijarah), 77.

[19] Muslim, Adhikr, 76.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here