Free Porn eşya depolama pornhub Galabetbonuslari.com Galabetadresi.com Galabetcasino.com Vipparkbahissitesi.com Vipparkcanlicasino.com Vipparkcanlislotsitesi.com Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler paper.io yohoho.io yohoho unblocked io games unblocked 1v1.lol unblocked io games unblocked google sites slope play unblocked games io games padisahbetgirisyap.com padisahbetgirisadresi.net padisahbetbahis.net padisahbetcasino.com deneme bonusu
HomeLa vie sociale dans l’IslamLes Droits Des Animaux En Islam

Les Droits Des Animaux En Islam

Dans la société actuelle, les droits des animaux ont été mis à l’ordre du jour et promulgués avec la Déclaration Universelle des Droits des Animaux en 1978. En revanche, dès les premiers jours de l’islam, ils ont été apportés des principes et des mesures concernant les relations des personnes avec les animaux et son opinion sur eux, et ils ont été placés des droits des animaux sous protection religieuse et juridique.

Selon l’islam, l’univers entier a été créé dans un équilibre et un ordre [1]. Les humains, les animaux, les végétaux et les objets inertes sont des éléments qui se complètent et se soutiennent. Dans le Coran, des punitions à appliquer aux personnes qui enfreignent cet ordre sont annoncées et les êtres humains sont interdits de telles situations [2].

Le Prophète Mohammed (Que la Paix et la Bénédiction d’Allah Soient sur Lui) a recommandé que les animaux soient traités avec compassion en disant : « …Faites miséricorde à ceux qui sont sur terre, Celui qui est au Ciel vous fera miséricorde.  » [3] et a interdit la torture avec la phrase : « …Quiconque a fait cela, qu’Allah le maudisse ! Qui a fait cela ? Certes, le Messager d’Allah – paix et salut sur lui – a maudit quiconque prend pour cible quoi que ce soit ayant une âme. « [4]. Le Prophète Mohammed (PBASL) a également interdit toute interférence négative avec le droit à la vie des animaux comme : tuer des animaux pour le plaisir et détruire leurs nids et prendre leurs œufs [5], couper un membre d’un animal vivant [6], trop charger à porter ou bavarder inutilement sur l’animal [7], provoquer des combats entre animaux [8], tuer des animaux qui ne font pas de mal [9]…

Dans l’islam, il est permis de tuer des animaux venimeux et nuisibles tels que des serpents et des scorpions, mais il est également ordonné de les tuer sans torture. Le Prophète Mohammed (PBASL) a recommandé un bon traitement dans l’abattage des animaux (pour la nourriture dans le quotidien ou pour le sacrifice) et l’utilisation habile d’un couteau bien aiguisé [10]. Dans les sources islamiques, ne pas abattre la progéniture devant sa mère, réunir les mâles et les femelles au moment de l’accouplement est considéré comme beau, et les rapports sexuels avec des animaux sont strictement interdits [11].

Il est impitoyable de laisser des animaux affamés et assoiffés. Le Prophète de l’Islam (PBASL), qui a dit que ceux qui ne font pas miséricorde ne seront pas miséricordieux, a donné à ses « Sahaba » (Compagnons) [12] les deux exemples suivants : « Un chien qui était sur le point de mourir de soif tournait autour d’un point d’eau. C’est alors qu’une des prostituées de Banî Isrâ’îl [i.e. : issue du peuple des enfants d’Israël] le vit, elle décida alors de prendre son chausson pour le remplir d’eau puis elle l’abreuva. Pour ce geste, Allah lui pardonna ses péchés. » [13], “Une femme a été châtiée pour une chatte qu’elle a emprisonnée jusqu’à ce qu’elle meure. Alors, pour cela, elle est entrée en Enfer. Elle ne l’a ni nourrie ni abreuvée puisqu’elle l’a enfermée. En outre, elle ne l’a pas laissé aller ici et là afin de manger des bestioles de la terre » [14]. En conséquence, dans l’islam, torturer ou faire preuve de miséricorde envers les animaux est accepté comme une question si importante qu’elle peut amener une personne à entrer au paradis ou en enfer.


[1] Al-Mulk/3-4
[2] Al-Baqara/204-206
[3] Abou Dawoud, “Al-Adab”, 58
[4] Ibn Hanbal, Abu Abdullah Ahmed Ibn Mohammed Ibn Hanbal al-Shaybani, al-Musnad, II, 13
[5] Muslim, “As-Salam”, 148-150
[6] Tirmidhi, “As-sayd”, 12
[7] Abou Dawoud, “Al-Jihad”, 55
[8] Abou Dawoud, “Al-Jihad”, 51
[9] Muslim, “As-Salam”, 127
[10] Muslim, “As-sayd”, 57
[11] Tirmidhi, “Al-Houdoud”, 24
[12] Musulmans qui ont vu le Prophète Muhammad (PSL) et participé à sa conversation
[13] Muslim, At-tawba, 155
[14] Al-Bukhari, Bad’u Al-Khalq 17, Ach-chirb 9, Al- Anbiya 50; Muslim, Al-Birr 151

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here