Free Porn
xbporn

buy twitter followers
uk escorts escort
liverpool escort
buy instagram followers
HomeQuestions critiquesPourquoi Dieu A-T-Il Créé Les Maladies ?

Pourquoi Dieu A-T-Il Créé Les Maladies ?

Selon la croyance islamique ; Les gens sont testés par diverses épreuves dans la vie de ce monde, et selon leurs réactions à ces tests, ils reçoivent leur récompense dans l’au-delà. Les maladies font partis des épreuves de ce bas-monde. Dans le Coran, il est recommandé aux personnes qui vivent une maladie ou une mauvaise situation de dire : « Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons”, et donc d’accepter que cette situation provienne d’Allah [1].

Une personne malade reconnaît la fonction de guérison d’Allah en raison de sa maladie. Comme décrit dans de nombreux versets du Coran, la caractéristique de guérison d’Allah est également révélée par les paroles du Prophète Ibrahim (Abraham), « Et quand je suis malade, c’est Lui qui me guérit » [2]. Le Prophète Muhammad a dit : « Allah n’a créé pas une maladie sans créer avec elle un remède ». Il a déclaré que la maladie et la guérison viennent d’Allah [3].

Selon la croyance islamique, ce n’est pas sans raison qu’Allah donne des maladies. Certaines de ces raisons sont les suivantes :

  • Il est plus facile d’apprécier les moments sains lorsque la maladie survient. Quand un poisson est dans l’eau, il ne réalise pas quelle bénédiction cela est, mais quand il sort de l’eau, il peut reconnaître la beauté et son propre besoin ; Une personne ne réalise également l’importance du temps en bonne santé que lorsqu’elle perd la santé. Le Prophète Muhammad a conseillé d’apprécier la valeur de la santé avant la maladie [4].
  • Les péchés d’une personne malade seront expulsés et sa maladie peut en effet la faire pardonner, comme le déclare le Prophète Muhammad : « Vous allez dans la voie médiane et suivez le droit chemin, tout ce qui arrive à un musulman est une expiation pour ses péchés, même une écharde ou une piqûre stupéfiante en lui est une expiation pour ses péchés » [5].
  • Il est un peu plus difficile pour les jeunes de se souvenir de l’au-delà, de la mort et de la servitude par rapport aux personnes âgées. D’autre part, un jeune malade se souvient de sa servitude envers Allah, de l’existence de l’au-delà, de la valeur de sa santé et de la laideur de ses péchés. Donc il est admis que les maladies sont également des rappels pour les jeunes. Le prophète Muhammad a annoncé la bonne nouvelle de la vie d’au-delà, où il n’y a ni vieillissement ni maladie, contrairement à la vie mondaine où la jeunesse et la santé ne sont pas éternelles [6].
  • Le Prophète Muhammad a rapporté qu’il y aura « la récompense du martyre » pour une personne qui souffre d’une maladie mortelle et qui est patiente [7,8]. Cependant, non seulement pour le patient, mais aussi pour ceux qui servent ce patient et couvrent ses besoins ; Il a donné de bonnes nouvelles en disant : « Quiconque soulage la détresse d’un musulman, Allah soulagera l’un de ses problèmes le jour du jugement.” [9].

La vie de ce monde est limitée dans un certain temps. La maladie et la douleur sont également uniques à ce monde. Les versets et les hadiths informent qu’il n’y aura ni maladie ni chagrin dans l’au-delà [10]. Il est dit que ceux qui endurent la douleur et ne se rebellent pas contre Allah dans cette vie mondaine limitée seront récompensés au Paradis, le lieu de l’éternité [11]. Dans le Coran, la patience et la prière du prophète Ayoub (Job) à la suite de sa maladie, puis sa guérison, sont décrites comme un exemple pour les gens [12]. Selon des sources islamiques, demander de l’aide à Allah par les invocations est accepté comme un moyen de guérison pour ceux qui sont malades.


[1] Al-Baqara/156
[2] As-Shuaraa/80
[3] Boukhari, Médecine, 1.
[4] Camiüssağir-1210
[5] Muslim 3/1993.52.
[6] Muslim, « Paradis », 22
[7] Voir. « qui s’appelle un martyr »
[8] Boukhari, Médecine 31 ; voir Boukhari, Al-Anbiya 54 ; Al-Qadr 15; Muslim, Salam 92-95
[9] Abou Daoud, Adab, 60 ans ; Tirmidhi, Birr, 19.
[10] Al-Hijr/48
[11] Al-Baqara/177, Muslim, “Paradis”, 22
[12] Al-Anbiya/83-84

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here