Free Porn eşya depolama pornhub Galabetbonuslari.com Galabetadresi.com Galabetcasino.com Vipparkbahissitesi.com Vipparkcanlicasino.com Vipparkcanlislotsitesi.com Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler Deneme bonusu veren siteler paper.io yohoho.io yohoho unblocked io games unblocked 1v1.lol unblocked io games unblocked google sites slope play unblocked games io games padisahbetgirisyap.com padisahbetgirisadresi.net padisahbetbahis.net padisahbetcasino.com deneme bonusu
HomePrincipes de la foi islamiqueRécompense Et Péché Selon L'islam

Récompense Et Péché Selon L’islam

La récompense (thawaab) est utilisée pour exprimer toutes sortes de bonnes actions accomplies pour gagner l’agrément d’Allah et être bénéfiques pour les gens. En même temps, ceux qui obéissent aux ordres et aux interdictions obtiendront également des récompenses. Cependant, le péché, par opposition à la récompense, signifie faire des actions inutiles qui nuisent aux gens. En outre, on dit à une personne commet un péché lorsqu’elle ne suit pas les ordres et les interdictions d’Allah.

Dans l’au-delà (après la mort), les bonnes actions qu’une personne a fait dans ce monde seront récompensées, tandis que les mauvaises actions et les péchés seront rencontrés par une punition. Les versets dans le Coran:  » Bien au contraire ! Ceux qui font le mal et qui se font cerner par leurs péchés, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement. Et ceux qui croient et pratiquent les bonnes œuvres, ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement. » [1] renseignent sur la situation après la mort de ceux qui font le bien et le mal, c’est-à-dire ceux qui acquièrent de récompenses et des péchés.

Selon la croyance islamique, lorsque quelqu’un a l’intention de rendre un service, une récompense est écrite même s’il ne peut pas le faire. Le Prophète Mohammed (PSSL) a rapporté cette situation comme suit : « Allah le Tout Puissant et Glorieux a dit : lorsque Mon serviteur envisage de commettre une mauvaise action, ne la lui inscrivez pas tant qu’il ne l’a pas commise. S’il la commet, inscrivez-la telle qu’elle. Et s’il la délaisse pour Moi, inscrivez-la-lui comme une bonne action. Si Mon serviteur envisage d’accomplir une bonne action et qu’il ne l’accomplit pas, inscrivez-la-lui comme une bonne action. Et s’il l’accomplit, inscrivez-la lui décuplée et majorée jusqu’à sept cent fois et plus encore ! » [2].

Concernant le mal, le Prophète Mohammed (PBASL) a déclaré avec les mots : « Tout un musulman commet un péché, l’ange chargé de compter ses péchés s’arrête pendant trois heures. S’il demande pardon à Allah pour son péché pendant l’une de ces heures, Il ne l’empêchera pas de le faire, et il ne sera pas puni le Jour de la Résurrection. » [3], qu’on ne se considère pas un pécheur juste en ayant l’intention de commettre un péché, et qu’il ne sera pas écrit immédiatement quand un péché est commis, et un temps est donné pour la repentance.

Le Prophète Mohammed (PSSL) a dit à propos de ceux qui font le bien et causent le bien pour les autres, et de ceux qui font le mal et causent le mal pour les autres. : «Quiconque appelle à une guidée aura la même récompense que ceux qui le suivent, sans que cela ne diminue quoi que ce soit de leurs récompenses ; et quiconque appelle à un égarement portera le même péché que ceux qui le suivent, sans que cela ne diminue quoi que ce soit de leurs péchés !»[4] Selon la croyance islamique, cette situation perdure même après le décès de la personne. Le Prophète Mohammed (PSSL) explique cette situation par les mots suivants : « Lorsque l’homme meurt, ses œuvres cessent à l’exception des trois suivantes : une aumône dont le profit demeure (sadaqa jariyah) [5], une science utile aux hommes, ou un fils vertueux qui invoque Allah en sa faveur. » [6].

L’homme est personnellement responsable de ce qu’il fait. C’est une exigence de la justice d’Allah qu’on se transforme en bien ou en mal avec la volonté donnée par Allah et qu’en conséquence on trouve la récompense. Les versets et les hadiths ont toujours encouragé la repentance (demande de pardon) pour le mal et les péchés, et aucun intermédiaire n’était nécessaire pour cela. Une personne peut demander le pardon d’Allah à tout moment et en tout lieu, à la maison, au travail ou dans son véhicule. Allah a donné la bonne nouvelle qu’il pardonnera les péchés à moins qu’un partenariat ne soit établi avec Lui [7]. Le Prophète Mohammed (PSSL) a également informé qu’il n’y a personne sans faute et que l’important est le repentir et le regret [8]. Il est également indiqué dans les versets que rien de ce qui est fait dans ce monde ne restera sans récompense [9].

Selon la croyance islamique, il y a toujours un espoir de pardon pour ceux qui évitent le péché ou le regrettent. Il est informé dans le Coran, que les péchés peuvent être pardonnés, qu’ils soient grands ou petits, avec le verset : « Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un endroit honorable (le Paradis). » [10].

Comme indiqué dans les versets et les hadiths, ne pas insister pour commettre des péchés et regretter ses péchés sont les exigences du pardon. Concernant ce sujet, il est commandé dans les versets 135-136 de la sourate Al-Imran : « et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leurs péchés -et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah ? -et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait. Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien ! ». Ce qu’on attend d’un musulman, c’est d’être entre la peur et l’espoir. Il est recommandé d’éviter le péché avec la peur de ne pas être pardonné, de continuer à se repentir avec l’espoir du pardon, c’est-à-dire de garder ces deux sentiments en équilibre [11]. Avec le hadith  » Lorsque le croyant commet un péché, on inscrit un point noir dans son cœur. S’il se repent, cesse, et implore le pardon, son cœur est poli [de ce point], mais s’il persiste, cela continue jusqu’à recouvrir tout son cœur. C’est là la rouille mentionnée par Allah : « Pas du tout, mais ce qu’ils ont accompli couvre leurs cœurs. » » [12], le Prophète Mohammed (PBASL) a informé que ces deux situations sont possibles.


[1] Al-Baqara/81-82

[2] Muslim, Al-Iman: 204

[3] Hakim, Al-Mustadrak, 4/291

[4] Muslim, Az-zakat 69. Voir aussi An-Nasai, Az-zakat 64

[5] Sadaqa jariyah: de bonnes actions qui donnent lieu à une récompense constante

[6] Muslim, Al-wassiyyah, 14; At-Tirmidhi, Al-Ahkam, 36

[7] An-Nisa’/48, Luqman/13

[8] Ash-shura/25

[9] Al-Baqara/281, An-Nisa’/134

[10] An-Nisa’/31

[11] As-Sajda/16 [12] Ibn Majah, Az-zuhd: 29.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here